CalypSo

"Qu'est-ce que les séparations fondent en nous ? Que fragilisent-elles ?

CalypSo aborde les moyens qu'on met en place pour survivre aux séparations, les mécanismes qui se répètent, l'évolution des êtres, leurs transformations.

M'inspirant de l'image de Calypso qui voit Ulysse partir et disparaître à l'horizon, j'ai tissé un récit  entre mythologie et auto-fiction.

CalypSo nous fait cheminer « d'une 'île dépeuplée » vers une terre « inconnue mais familière »."

Sandrine Nicolas, autrice.

Photos

Infos

C’est un duo pour une comédienne et un batteur.

Un récit livré au micro accompagné par les sons improvisés du batteur et soutenu par une création électroacoustique.
Sous la forme d'un concert, l'interprétation oscille entre le conte et le slam.
Les rythmes joués, sont les battements qui sous-tendent ce qui se raconte, la seconde voix du récit. Ils représentent ce qui ne se dit pas.
Le son de la voix est spatialisé afin de permettre davantage d'intimité et de proximité avec les spectateurs.
La création électroacoustique est le souffle qui donne davantage de relief à la relation Voix/Batterie. Elle permet des moments de recul, sans texte, elle crée une densité à des moments, ou encore un prolongement.

Écriture et interprétation : Sandrine Nicolas

Création musicale et interprétation : Eric Groleau

Création électroacoustique : Thierry Balasse

Son : Benoit Meurant

Spectacle mis en espace avec lumière et sonorisation. 1 comédienne, 1 musicien, 1 régisseur son pour une jauge de 150 personnes. Environ 50 min

CalypSo a reçu le soutien de la Ferme des Arts (77) dans le cadre d'une résidence de création et sortie de résidence en février 2015, il a été présenté sous une première forme à l'Atelier du Plateau (75019 Paris) en Mars 2015.
Le spectacle a été re-créé le 28 octobre 2016 au studio 148 du Pôle culturel d'Alfortville après des résidences au Cent-Quatre à Paris et au Pôle culturel d'Alfortville.

Lien vers espace pro